Jump to content
Fausto

Realpolitik Filemakerienne

Recommended Posts

Bonsoir

Pourquoi revennir à un sujet qui semble si "enflamable"?

Parce que cela peut avoir un impacte trés fort sur la façon comme on se présente sur le marché et sur la richesse ou pauvreté des "échanges" dans la communeauté des dévelopeurs Filemaker.

Ce sujet voudrait relancer dans le forum le débat des relations entre les dévelopeurs et entre les developeurs et l'editeur de notre logiciel preferé.

"On raconte qu'un certain général romain, revennant d'une campagne dans la peninsule Ibérique, racontait qu'il y avait lá bas un peuple étrange, appellé Lusitains qui "avait un grand mal á se gouvernner et résistait férocement á se laisser gouverner". Ce peuple est devenu le Portugal, et l'affirmation du général romain reste d'actualité.

Il semblerait que finalement les gaulois soyent d'une nature et charactére similaire. :-))))"

Ces phrases que j'ai écrit dans le sujet "Fmpug - Rendez-vous Parisien Pour Novembre ?, Des candidats, des idées de sujets ?" étaient une amicale provocation qui avait pour but de vous faire oublier vos différences et de vous organiser sous n'importe quelle forme.

Pourtant, il y a certains aspects qui ne sont pas innocents:

D'abbord, c'est le point de vue de la puissance impériale qui est exprimé, Rome dans ce cas.

Ensuite, le peuple "Lusitain" aurait apparenment un choix á faire: Continuer à faire paitre leurs brebis et la guerre aux légions romaines ou accepter la domination de Rome avec les avantages civilizationnelles qui vennaient avec.

Tous nous savons la suite de l'histoire: Rome a fini par conquérir toute la peninsule Ibérique mais son empire a fini par s'écrouler.

L'idée que je retiendrais ici est qu'on ne peut pas contrer les vents de l'histoire et aussi que rien n'est éternel (pas mal de "barbares" guetent).

L'histoire nous apprend aussi que ce n'est pas possible de gouverner un peuple sans lui donner une avantage quelconque. On peut l'exploiter mais il faut lui donner quelque chose en retour. Autrement c'est la Révolution! (Sans second sens :-; cette fois.)

Donc, l' "appartenace" á un "empire" corporatif moderne doit continuer à être evalué ayant pour base les avantages qu'une telle "appartenance" nous procure.

Si les "tributs" sont trop elevés on a aujourd'hui la possibilité d'aller faire paitre nos brebis ailleurs.

Bien sur, on peut inventer une "mistique" corporative comme Apple, mais ce ne sont que des rideaux de fumée. Passons à coté du débat Mac-PC. Le dévelopeur lucide fait ses choix basés sur des faits, genre rapport qualité/prix, position du produit face á ses concorrents, coût du changement, etc.

Si on veut pousser le realisme (et le cinisme) á la limite, ou voit á quoi correspondent les FSA et FMPUG dans le schéma impérial: Ce sont les "assimilés" qui assurent la gouvernabilité des divers "peuples" et qui pour cela ont des "benefices suplementaires" par rapport au commun habitant de l'empire.

Seulement il semblerait qu' FMI se comporte un peu comme les rois faibles avec le trésor vide: Ils sont prodigues en honneurs et avares en paye. Or les poches de FMI sont bel et bien fourrés... Ètrange...

Donc, mon opinion sur ce point est plutôt cinique: Qu'est-ce qu'FSA ou FMPUG ou même FMI ont a nous offrir:

Des avantages compétitives?

Nouvelles fonctionalités?

Réductions dans les prix?

Meilleure formation?

Appui coté marketing?

Quoi plus?

Et a-t-on vraiment pour ce qu'on paye?

Je trouve vraiment honteux qu'FMI réserve aux membres FSA des informations relatives á la meilleure façon de faire usage d'un produit pour lequel on est licensé.

Pourtant, pire que payer le tribut extra pour appartennir aux "elites de l'empire" est de rester seul dans son coin. La politique du "orgueilleusement seul" (Oliveira Salazar, dictateur portugais de XXéme siécle) a toujours été desastreuse...

Donc messieurs et dames, cartes sur table, quels sont les atoûts du pour et ceux du contre?

Cordiais Saudações

Fausto

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pfouuu ! En voilà un hurlement ! Et pas par n'importe qui, en plus !

Sûr que je ne pourrai pas répondre à tout, mais quelques commentaires tout de même :

- Je ne peux pas en dire grand chose, mais ne vas pas croire que FSA t'apportera le Saint Graal de FMP...

- Les PMPug : ah oui : il y a certaines personnes qui se disent qu'il s'est passé une révolution depuis la sortie de la v7. Cette révolution a continué avec la v8, puis la v8.5. Ces personnes, dont tu fais partie, sont montées dans le bateau, et ont mis tout leur potentiel intellectuel à creuser la substantifique moelle de ce qu'il leur était offert. Encore aujourd'hui, je ne me lasse pas de m'esbaudir devant des "machins" que certains parviennent à mettre sur la table, à force de creuser les possibilités de leur plate-forme logicielle préférée... Certains d'entre eux, courageux s'il en est, se sont dit qu'il eut été sympatique de faire passer leur savoir à d'autres utilisateurs de leur région : FMPug... Cela, par définition, reste régional. Mais, mais... Lorsque je compte, en définitive, le nombre de FMPug existants, je me dis qu'il y a comme un problème... FMI voulant mettre sur pied le bouzin, on parle de cotisation... Et aux gaulois, ça plait pas ! On est libre, on fait ce qu'on veut, et surtout boire et manger... Rien n'a changé depuis Jules C... Il y a de quoi décourager...

D'autre part, une autre chose m'interpelle : est-ce que le fossé n'est-il pas en train de se creuser entre ceux qui ont réellement "jumpé" de la v6 à la v8 et les autres, débutants ? N'y a-t-il pas, de plus en plus, deux mondes FMP ? Ceux qui se disent, "chouette, je vais faire ma première BD", d'une part, et les ténors, qui sont déjà sur Mars ? Et qui sont, quelque part, un peu fatigués de répéter des choses que les débutants ne comprennent pas ? Quelle est ta réaction à toi, Fausto, lorsque tu vois un post sur le forum demandant : "je sais pas lier deux tables" ??? T'y intéresses-tu encore ? Non... Par contre, si un forumien demande comment balayer une TE par script sans quitter le modèle qui en contient 3...

J'ai toujours été, peut-être idiotement, contre ce marketing de FMI, prétendant qu'avec FMP, n'importe quel branquignol était capable de créer sa propre solution logicielle... Idiotement, because, quelque part, c'est exact. Beaucoup plus qu'avec Access, par exemple. Mais nous ? Où nous situons-nous par rapport à cela ? Dans une autre galaxie ? Probablement... Est-ce pour cela qu'il ne faut plus croire dans FMP ? L'avenir nous le dira, et certainement via la v9. A ce moment-là, nous verrons quelle direction FMI a prise. Soit nous pouvons continuer à grimper, soit...

Mais, en attendant, je développe toujours avec FMP...

Amicalement,

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites
D'autre part, une autre chose m'interpelle : est-ce que le fossé n'est-il pas en train de se creuser entre ceux qui ont réellement "jumpé" de la v6 à la v8 et les autres, débutants ? N'y a-t-il pas, de plus en plus, deux mondes FMP ? Ceux qui se disent, "chouette, je vais faire ma première BD", d'une part, et les ténors, qui sont déjà sur Mars ?

Bonsoir

Non, je ne crois pas. En fait, l'ambiguité sophistication de "confection"/ facilité initiale existait déjá en v6. La plupart des problémes posés au forum est atribuable à des insufisances dans la formation des utilisateurs en ce qui concerne la theorie relationelle et le calcul. La vérité nue et crue est que si on veut faire une application performante et sofistiquée il faut payer le prix: Faire un éffort d'auto formation, poser les bonnes questions et prendre son temps à faire beaucoup d'essays. Et cela arrivait déjá en v6. Pas de différence fondamentale

Je dirais plutôt que l'éventail de niveaux d'utilisation s'est élargi. Le client Filemaker ne sera pas deçu tant qu'on ne lui dira pas qu'il peut créer une solution sophistiquée avec un claquement de doigts.

Tôt ou tard tous ceux qui commencent à fabriquer des bases simples s'aperçoivent de leurs insufisances. C'est fatal comme le destin.

Cordiais Saudações

Fausto

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Fausto et merci de te lancer sur ce sujet

Tout d'abord, c'est à mon avis un amalgame fâcheux que de parler ici du FileMaker Solution Alliance et du FMPUG, car ils n'ont rien à voir du tout.

Le FSA (FileMaker Solution Alliance ) est un groupe initié par FileMaker Inc, animé localement par l'un de ses salariés, qui s'adresse principalement aux Développeurs vivant de leurs solutions ( en les vendant, ou en les exploitant au quotidien comme outil essentiel de leur activité )

Le FMPUG, qui n'a absolument aucun lien avec FileMaker autre que ceux qui nous lient tous ici avec FMI, et qui s'adresse aux développeurs et aux utilisateurs.

L'un regroupe sans doute plusieurs milliers de développeurs ( chiffre non communiqué il me semble ), l'autre 194 seulement à ce jour, répartis sur plusieurs pays et plusieurs continents, et grandissant contamment.

Depuis de nombreuses années, des intitiatives ont conduit à la création de groupes d'Utilisateurs dont les plus connus se situent outre-Atlantique. Parmi eux, le FMDISC, situé en Californie du Sud et initié par Howard Schlossberg, regroupant à lui seul 150 membres, le DIGFM plus au Nord et initié par Mike Harris, qui jusqu'à peu proposait des interventions retransmises en visioConférence au-delà de toute adhésion, le CAFDA à Chicago, animé par le prestigieux groupe Solliant Consulting, ou le BAFDA à Boston, qui très officiellement s'adresse plutôt aux membres déjà FSA et de préférence certifiés. Des groupes d'utilisateurs Apple ont également créé des "divisons" FileMaker, comme le DBUG de Bruce Robertson à Seattle ou l'IMUG en Australie.

Ce n'est pas innocent si j'ai volontairement cité les noms des animateurs de ces groupes car ils sont, soit par leur noms, soit par la société qu'ils représentent, suffisamment fédérateurs pour pouvoir réunir autour d'eux des groupes assez larges de développeurs.

Je ne veux surtout pas exclure nos amis quebecois qui ne sont pas en reste avec leur FMQC.CA et qui j'espère se prononceront eux-même ici pour relater leur propres expériences de ces réunions. Il ne faut pas oublier que les américains n'ont pas le privilège de ces regroupements puisque nous av(i)ons en France l'AUFMP, dont Thierry et Vincent pourront expliquer le sommeil profond dans lequel ce groupe s'est plongé à la sortie de FileMaker 5, comme on le contatera sur leur site faisant l'éloge de cette nouvelle plateforme...

Se regrouper est une donne inévitable, le succès de la Conférence qui s'est tenue à Honfleur, puis Poitiers, et prochainement à Lyon, témoigne à lui seul de ce besoin que nous exprimons au moins une fois par an, de se voir, d'échanger, voire de se former mais surtout de se tenir informé. Force est de constater que sans l'implication d'Olivier, ce regroupement là n'existerait pas !

D'autres préféreront une démarche plus anonyme au travers de ce merveilleux Forum par exemple, ce n'est qu'une histoire de choix personnel.

S'isoler, c'est se suicider pour ce qui concerne les développeurs qui vivent de leurs développements. C'est pourquoi au sortir de la Conférence de Poitiers, et dès les premières lueurs du FMPUG, j'avais tenté d'initier la création de ce groupe en France, à Paris. Pour faire naitre au-delà de nos échanges quotidiens ici, un autre type de mouvement, moins virtuel et tout aussi passionné.

Mais c'est quoi donc le FMPUG ?

Comme je l'ai souligné plus haut, il est plus facile de féderer autour de soi lorsqu'on s'appelle Solliant Consulting ou Mike Harris, lorsqu'on a des structures d'accueil, des programmes et des compétences en interne sufffisantes pour attirer du monde. Lorsqu'on a aussi des relations privilégiées avec FileMaker Inc, c'est une évidence, mais aussi la possibilité de se rapprocher des multiples partenaires environnants le monde du développement ( Plug-Ins, Editeurs, décideurs en entreprise, Groupements de Formation, etc. ).

L'isolement peut aussi être provoqué par la situation géographique, car on aura pas autant de possibilités de dîner avec un confrère qu'on habite à Paris ou à Montluçon pour revenir sur notre territoire National. Alors monter un groupe d'utilisateurs à Montluçon, n'en parlons même pas.

Pas évident de maintenir également un programme en mouvement, sans cesse renouvelé non plus, sans structure, sans moyen, sans dynamique de groupe.

Rodolphe se plaignait aujourd'hui du manque de réaction à son invitation à se regrouper à nouveau à Paris, c'est à mon avis le reflet de ces difficultés et de ce cap qu'aucun groupe non structuré ne sera capable de franchir. Cette invitation n'était même pas placée dans un endroit accessible du Forum, celui dédié justement au groupe d'utilisateurs. Je le conçois très bien, nous n'avons pas de structure formelle, pas d'animateur dédié, pas de programme, pas de calendrier précis, pas d'objectifs définis si ce n'est de se voir de façon conviviale, en envahissant ses propres locaux. Et nous sommes d'ailleurs sur ce point j'en suis convaincu, plusieurs, à désormais être gêné de squatter ainsi les lieux, et d'abuser de l'hospitalité du gamin scaphandrophone...

C'est à ces difficultés que le FMPUG tente de répondre en proposant un savoir faire intitial, une expérience quotidiennement renouvelé par ceux qui se lancent dans l'animation de leurs propres petites unités, de petits moyens et de grandes idées, et quelques traditionnels coupon réduc qui n'intéressent personne, c'est entendu. En proposant également un regroupement de moyens et de communication, en constituant un noyau suffisamment représentatif pour justement optenir le crédit de FileMaker, en premier lieu, et des autres partenaires habituels.

Quand bien même l'adhésion à ce groupe s'élève à 115$ pour ceux qui voudraient souscire à un statut de membre ( 65$ pour les virtuels ), si on rapporte ce montant aux 194 membres à ce jour inscrits, cela ne fait que 22.310 $ de cotisations annuelles au plus fort, très loin d'un modèle économique de profit il me semble, quand on constate au quotidien l'implication et l'énergie déployée pour mettre sur pied cette fédération de groupes solitaires...juste histoire de calmer les suspicions que je ne comprends pas à l'égard de ce mouvement.

Andy Gaunt, de qui l'initiative est née, est un britannique implanté en Floride, développeur FileMaker comme nous, membre assidu du Forum FMForums à ses tout début, et qui immédiatement a éprouvé le besoin de provoquer des réunions au-delà de la traditionnelle messe que constitue le DEVCON. Aujourd'hui, ce sont 28 "antennes" FMPug qui ont ainsi été constituées et qu'Andy essaye de faire communiquer ensemble, d'animer pour qu'au travers de ce micro-réseau naisse une dynamique toujours plus grande. Ce qu'il appelle the "connective" philosophy. Il a été récompensé au même titre que notre Olivier pour cette implication à faire vivre une communauté, lors du dernier Devcon, il me semble.

Voilà pour rétablir quelques vérités et donner quelques points de détail sur ce regroupement, puisque je le vois arriver un peu partout ces derniers temps, comme s'il s'agissait d'une nouvelle entité cachée de FileMaker, comme si on nous cacherait quelque chose. Paranoïa latente ? Je n'ouvre plus le débat sur l'intérêt de la Francophonie ou de l'Anglophonie, il est ou stérile ou trop engagé.

Pour au moins répondre à l'une de tes questions, quels sont donc ces avantages à tirer de ces regroupements ?

Au-delà de ceux annoncés tant sur le site FileMaker ( accès aux listes de discussions, licences gratuites pour certains selon le niveau d'adhésion, etc. ) que sur celui du FMPUG ( principalement des remises sur des achats ou des conditions préférentielles, des gratuités, comme tout groupe cherchant quotidiennement des sponsors ), je serai tenté de répondre qu'il ne dépend que de celui qui s'engage dans un mouvement que de provoquer le mouvement. Et donc qu'il ne trouvera des avantages à une dynamique de groupe qu'en s'y impliquant. Faire partie d'un groupe et rester en marge ne sert pas à grand chose, parfoisn ça plomberait même le groupe, et je ne serai pas étonné que cela soit une des raisons de la mort de l'AUFMP.

Pour ce qui est des avantages concrets, que je retiens de mon adhésion au FSA, après cet éclairage qui me paraissait essentiel...

Des avantages compétitives?

Adhérer au FSA m'a valu d'être contacté une fois seulement depuis le site FileMaker. Pas énorme en effet. Mais ce tout petit contrat s'est immédiatement révélé être à la hauteur de l'investissement initial. Donc, déjà, c'était amorti.

Nouvelles fonctionalités?

Je ne comprends pas la question, mais pour aller un peu dans ce sens, on acquierera plus facilement l'usage de nouvelles fonctionnalités, quand au lendemain du lancement d'une nouvelle version, on obtien l'éclairage de ceux qui ont testé la version pré-lancement, et qui bien entedu n'hésites pas sur la liste FSA à se lancer dans leurs premières explications. Sur ce point le WebViewer l'année dernière a donné lieu à une série de discussions fort passionante, qui ml'ont permis de mieux l'intégrer, immédiatement, et de répondre illico à des questions que je ne vois surgir qu'aujourd'hui sur le Forum.

S'il s'agit d'obtenir de FileMaker de nouvelles fonctionnalités, soyons objectif, ce n'est pas le but du FSA même si en son sein certaines personnes influentes auront cette vocation. En tout cas, c'est certainement plus par les discussions sur cet espace "officiel" que chez mon boucher que FileMaker pourrait réagir.

Réductions dans les prix?

Pas nécessairement pour l'acquisistion de licences pour mes clients, et je trouve cela regrettable par contre. Mais immédiatement sur l'acquisition de mes licences à moi, puisqu'elles me sont fournies avec mon adhésion.

Meilleure formation?

Sans nul doute, au travers des listes de discussions FSA, principalement celle anglo-saxonne malheureusement, mais au regard des différents commentaires récurrents, je ne suis pas étonné qu'il en soit ainsi.

Récemment, Thomas a animé une séance dédiée à l'API à laquelle je n'ai pas pu assister à mon plus grand regret, nul doute que dans ce cas, il pouvait bien s'agir d'une sorte de formation.

Appui coté marketing?

Quelques logos accessibles, la possibilité d'utiliser le nom FileMaker sur notre site pour les recherches Google puisqu'il est désormais protégé, quelques avantages oui en terme de merchandising sur nos sites ou pour quelques plaquettes que j'aurai à fournir au besoin. Nul doute également qu'un coup de fil à Tom suffirait pour disposer des outils nécessairs ( CD de démo, autres docs ) si j'en avait besoin demain.

Share this post


Link to post
Share on other sites
FMPug... Cela, par définition, reste régional. Mais, mais... Lorsque je compte, en définitive, le nombre de FMPug existants, je me dis qu'il y a comme un problème... FMI voulant mettre sur pied le bouzin, on parle de cotisation... Et aux gaulois, ça plait pas ! On est libre, on fait ce qu'on veut, et surtout boire et manger... Rien n'a changé depuis Jules C... Il y a de quoi décourager...

Salut Christian,

Je sais pas où tu es allé chercher ça, vraiment, le truc de FMI...

Je suis à ce jour le seul membre officiel du FMPUG Paris, je ne suis ni salarié FMI ni même poussé par qui que ces soit d'autre. J'ai souscrit à l'adhesion FMPUG avant même de souscrire au FSA il me semble, au lendemain de la conférence d'Honfleur.

Je n'avais jamais à ce jour eu suffisamment de temps - ben tiens, encore du travail de nuit ;) - mais j'ai conservé mon inscription et ai bénéficié des travaux d'autres groupes tout de même.

Je ne désespère pas cela dit que d'aucun un jour trouve que l'idée n'était pas si mauvaise d'adhérer à un groupement plutôt que de s'isoler plus rapidement qu'on ne s'est regroupé. Quand bien même leur site est en anglais, américain de surcroît.

Pour ce qui est de la cotisation, elle constitue un engagement nécessaire à toute adhésion à tout groupement il me semble. Il y a des frais qui sont très largement visibles de tous. Et cette cotisation ne saurai tout couvrir. Quand je vois par exemple que l'AUFMP demande 50€ de souscription annuelle, cela ne payerait sans doute même pas les quelques bouteilles que nous avons aligné chez Monsieur Rodolphe sans parler des mets Libanais savoureux apportés par nos amis normands, Maxence et Cécilia.

Pour ce qui est de ce fossé que tu décris, cela rejoins un peu mon propos sur un autre fil. Je crois que les dernières avancées fournies par FileMaker ont effectivement contribué à porter FileMaker à un niveau qui exige de se former pour rester dans le coup. Mais c'est une donne qui ne risque plus de s'inverser et qui n'est pas srictement propre à FileMaker en fait. On peut généraliser au monde des Technologies. Je rejoins Fausto sur son analyse des manques de compréhension des schémas relationnels basiques, qui plongent encore certains utilisateurs dans l'explorations de voies vouées à l'échec et très complexes.

Quant au fait qu'on se lasse de répondre sur ce Forum, je ne le crois pas. Il y a juste assez de participants pour que chaque question obtienne une réponse, et je ne me lasse pas de lire les réponses autant que les questions. Elles contribuent quotidiennement soit à m'aider à percevoir les difficultés rencontrées par mes futurs stagiaires, soit à trouver des solutions à des problématiques à laquelle je n'ai pas encore été exposé dans mes développements.

Les seuls changements que j'observe aujourd'hui dans mon comportement lors de mes lectures, c'est de détecter les solutions proposées qui n'en sont pas, les réponses échaffaudées qui se heurteront plus avant à un mur un peu plus haut. Modestement, mais concrètement. Je suis certes moins actif et moins pourvoyeur de solutions, tant que les réponses s'avèrent aussi efficaces, je ne vois pas l'intérêt d'intervenir et je considère toujours l'endroit comme un moment de détente entre deux phases de dévelopement, comme en cette soirée ;)

Bon week end à vous tous.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir encore

J'espére que que mon alégorie á l'empire romain n'aura pas trop froissé les plumages. Rome a été un pic civilizationnel impressionant et une grande partie de l'humanité parle aujourd'hui des dérivatifs du latim. Nous en sommes les heretiers.

Merci à Ugo de préciser les origines et les liens entre FMI, FSA et FMPUG.

Je pense que ce qui empêche les gens d'adérer á un tel project (FMPUG, je veux dire) est qu'on ne voit pas trés bien l'avantage par rapport á des rendez-vous plus ou moins "informels" telles que ceux que vous avez tennu á Paris.

Ce forum nous a habitué á une liberté et flexibilité d'échange d'opinions et de conseils qui remplit la plupart des besoins des filemakeriens francophones.

Je veux bien croire que l'appartennance et participation á un FMPUG est importante, mais plus d'infos sur l'organisation interne et les activités des FMPUG, ainsi que de la documentation marquée du sceau "FMPUG" pourrait peut-être servir d'aperitif.

Qu'est-ce qu'il y a de plus lá dedans? Parce que comme je disais sur un autre fil, une structure organisative ne se justifie que si elle accomplit un rôle exclusif, qu'aucune autre ne peut substituer.

C'est ces spécificités qu'il faut metre en valeur si on veut conquérir des adérents.

En fait c'est comme décider si une nouvelle table a ou pas raison d'être dans le scema relationel d'un de nos dévelopements. À vos arguments messieurs.

Cordiais Saudações

Fausto

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, voilà LE SUJET récurrent par excellence ;)

Se réunir, se rassembler, se fédérer autour de FileMaker.

Il y a un regroupement de développeurs en cours qui est celle du G22 : nous laisserons ses membres s'exprimer s'ils le souhaitent.

En France le leader incontestable de FileMaker dans sa promotion est La Source, d’Olivier Devriese. Sans l’aide de FileMaker, Olivier a créé ce forum, mis en place la FMConf, il représente à lui seul le vrai lien de cette communauté.

Non que je sois ici pour brosser les chaussures d’Olivier :) (ABO ne fait pas encore dans le cirage ou la brosse)

Le FMPUG est beaucoup trop petit et hasardeux aujourd’hui, pour parler cotisation.

La grosse dizaine de participants peut sans difficulté subvenir à ses besoins et s’auto déterminer dans les dates et les sujets.

La nécessité d’encadrement, de programmation, de lieu et d’agapes (restons Gaulois même si d'après César les Belges étaient le peuple le plus brave et le plus ripailleur :D) sera à évaluer au fil des rencontres, avec la croissance qui devrait aller de paire. Là dessus, sans être critique (puisque j’ai maintes fois proposer que les Pro, dont je suis, paient leurs cotisations histoire d’exister, même symboliquement), je crois que nous avons l’autosuffisance pour que les choses continuent ainsi pour le moment.

J’ai trouvé une salle dans le XIVème, si nous devions être plus nombreux, ou si Rodolf avait des empêchements. (reste à savoir si les participants paieront leurs ticket d’entrée ;))

Pour ma part, je crois que la communauté peut exister et croître sur des volontés qui existent et qui sont établies. FileMaker ne va pas apporter un support et des moyens à un groupe qui n’existe pas. Si FileMaker est à la FMConf, ce n’est pas sans peine, mais surtout, c’est que cela existe avec près de 150 personnes qui y participent.

Il est ainsi dommage qu'il n'y ait pas plus de sponsor pour aider Olivier à organiser "à la baisse" la FMConf.

Plus de sponsors devrait permettre de baisser les tarifs et donc d'accueillir encore plus de monde.

Car si 500 € sont un petit investissement pour un pro cela peut devenir plus problématique pour un "amateur".

Tous ces professionnels (hors ceux qui font des conférences, bien évidemment !) qui vont y être présent, y faire de belles découvertes, rencontrer d’autres utilisateurs (clients ?), et qui n’auront finalement pas apporté leur pierre à la communauté, qui n’auront pas permis de baisser le prix de la Conf par leur soutien financier, et ainsi populariser ce week-end qui est au cœur de la communauté FileMaker, qui en est sont point culminant.

FileMaker est un outil qui a beaucoup évolué, je crois l’avoir maintes fois dit, souvent lors des premiers échanges autour du G22, qui suppose aujourd’hui une nouvelle approche, tant du coté du développement applicatif, que des possibilités qu’offre le moteur de SGBD.

Par delà les querelles de clocher, la réalité est là, FileMaker ouvre des perspectives de marché, des perspectives d’outils qui n’étaient pas envisageables en 6, la 7 ayant apporté des doutes et des souffrances, la 8 ayant eu cette effet de lumière que nous attendions, sans en mesurer toute la puissance.

Aujourd’hui, nous avons entre les mains un outil qui permet de monter sur des projets d’envergure, des projets ou il faut envisager d’être plusieurs à développer, des projets possibles tant dans l’industrie que dans le monde de l’entreprise de services, en gros toutes structure ayant un besoin inférieur ou égale à 100 postes, FileMaker est capable d’apporter dans de très nombreux cas une réponse aux besoins de ces PMI-PME.

Les exemples sont chaque jours plus nombreux, et démontre, s’il le fallait encore, que FileMaker est dans la cours des grands.

Encore faut-il avoir devant soi une communauté qui tient la route. Pour cela, il faut une communauté de développeurs qui ne sont pas honteux ou qui bidouillent dans leurs coins (une majorité ! si, si !), pour cela, il faut un sens éthique et commercial qui permet de dire qu’avec FileMaker on n’est plus dans la cours des petits trucs à 1.500€, en partie payé par le budget formation de l’entreprise !, qui donc n’est pas valorisé à sa juste valeur dans l’esprit des entrepreneurs. (vous remarquerez que La Source n'est pas agréer formation, comme ABO, peut-être cela a-t-il un sens pour eux ;))

Encore faut-il avoir des développeurs qui ne s’excusent pas de demander pardon lorsqu’il vendent une licence FileMaker à 417,40€ TTC.

Encore faut-il garder sa capacité à rêver et imaginer des développements rivalisant avec des outils ayant une plus forte notoriété (pas forcément plus de performance).

Tout attendre de FileMaker Inc. est la première des erreurs.

FileMaker soutiendra celles et ceux qui prendront l’étendard (comme le fait admirablement La Source) et qui iront sur le terrain porter la bonne parole aux entrepreneurs, à ceux qui auront l’initiative de croire que plus nous seront de développeurs autour de FileMaker, plus nous ouvrirons les portes du marché, et les portes du marché, c’est faire grossir une communauté d’utilisateurs.

C’est en nous prenant par la main, que nous pourront démontrer notre existence, de celle-ci naîtra le partage avec FileMaker Inc./SARL, j’en suis certain.

Maxence, croyant :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah, voilà LE SUJET récurrent par excellence ;)

Se réunir, se rassembler, se fédérer autour de FileMaker.

Il y a un regroupement de développeurs en cours qui est celle du G22 : nous laisserons ses membres s'exprimer s'ils le souhaitent.

Il s'agit là d'un tout autre type de regroupement.

En France le leader incontestable de FileMaker dans sa promotion est La Source, d’Olivier Devriese. Sans l’aide de FileMaker, Olivier a créé ce forum, mis en place la FMConf, il représente à lui seul le vrai lien de cette communauté.

Cela rejoint en tout points ce que je mentionnais plus haut en citant les initiateurs des groupes d'utilisateurs américains, et l'influence notable de celui qui l'anime, l'initie ou le coordonne.

Olivier ne peut pas malgré tout s'occuper de tout.

Le FMPUG est beaucoup trop petit et hasardeux aujourd’hui, pour parler cotisation.

Ben oui, un seul membre. Laissons ce nom de côté car il n'a aujourd'hui aucune réalité.

La grosse dizaine de participants peut sans difficulté subvenir à ses besoins et s’auto déterminer dans les dates et les sujets.

La nécessité d’encadrement, de programmation, de lieu et d’agapes (restons Gaulois même si d'après César les Belges étaient le peuple le plus brave et le plus ripailleur :D) sera à évaluer au fil des rencontres, avec la croissance qui devrait aller de paire.

Le coeur du problème est là. Un groupe d'utilisateurs, c'est autre chose qu'un groupe de rencontres, avec des intervenants et une assistance. Se déterminer sur des dates et des sujets à aborder, ce n'est pas le fondement de ce type de groupe. Dans un GU, on se fixe des objetifs, on attribue des tâches aux membres, on initie des projets, on réfléchi, on échange. Il y a bien entendu un planning de rencontres, avec un programme de thèmes, débats et autres ateliers. Mais il y a une "vie" au-delà de ces rencontres. Tout le monde s'implique et profite du mouvement, quel que soit son statut, son niveau, car rappelons-le ces groupes sont ouverts à tous, des utilisateurs novices aux développeurs chevronnés. On peut aller jusqu'à se doter de publications propres, elles n'ont souvent qu'un rôle gratifiant, mais sont le fruit d'un travail collaboratif qui généralement laisse de bons souvenirs, comme toute expérience de groupe.

Tout attendre de FileMaker Inc. est la première des erreurs.

FileMaker soutiendra celles et ceux qui prendront l’étendard (comme le fait admirablement La Source) et qui iront sur le terrain porter la bonne parole aux entrepreneurs, à ceux qui auront l’initiative de croire que plus nous seront de développeurs autour de FileMaker, plus nous ouvrirons les portes du marché, et les portes du marché, c’est faire grossir une communauté d’utilisateurs.

Exactement.

Les Groupes d'Utilisateurs Linux, ceux d'Apple également, ont certes pour vocation d'étendre la compétences de leur membres par des actions et des animations de groupe, mais ils assurent indéniablement à leur façon la promotion de Linux et d'Apple, sans demander rien en retour, si ce n'est un peu de reconnaissance par Apple, qui leur vaudra parfois quelques avantages, plus souvent juste un peu de fierté d'avoir contribué à poser leur pierre...

Il en va donc de même pour les groupes d'utilisateurs FileMaker, ils cherchent tous à se rapprocher de la maison mère et d'y obtenir des informations, d'y avoir une influence pour les développements futurs FMPUG Features requests

Ils peuvent le faire par leur masse, mais plus généralement par la qualité de leur actions sur le terrain.

Pour cela, il faut une communauté de développeurs qui ne sont pas honteux ou qui bidouillent dans leurs coins (une majorité ! si, si !), pour cela, il faut un sens éthique et commercial qui permet de dire qu’avec FileMaker on n’est plus dans la cours des petits trucs à 1.500€, en partie payé par le budget formation de l’entreprise !, qui donc n’est pas valorisé à sa juste valeur dans l’esprit des entrepreneurs. (vous remarquerez que La Source n'est pas agréer formation, comme ABO, peut-être cela a-t-il un sens pour eux ;))

C'est un travers assez répandu, certes, mais je ne me risquerai pas à faire le lien tel que tu le fais. La formation reste un point essentiel, on aime ou on aime pas former, cela a un sens pour certains et pas pour d'autres. Personnellement, sans en faire le coeur de mon métier, je considère que former, c'est découvrir les besoins et les manques, j'ai beau être complexe, j'aime à simplifier les choses parfois ;)

Bonne fin de Dimanche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est un travers assez répandu, certes, mais je ne me risquerai pas à faire le lien tel que tu le fais. La formation reste un point essentiel, on aime ou on aime pas former, cela a un sens pour certains et pas pour d'autres.

Je précise, parce que cela est utile, que la formation me semble nécessaire, importante et stratégique.

Loin de moi l'idée de dénoncer les formateurs, c'est malheureusement ce sophisme qu'on me colle sur le dos.

J'ai écrit, et donc dit la chose suivante : "des petits trucs à 1.500€, en partie payé par le budget formation de l’entreprise" ... je croyais la phrase assez claire.

La formation est un noble métier, qui demande de la patience, du talent de pédagogue, chose que je respecte sincèrement.

J'exprimais là, la démarche qui consiste à faire passer du développement pour de la formation. Chose que nous voyons au moins une à deux fois par mois dans nos relations avec des prospects, ou d'anciens clients qui nous expliquent pourquoi ils ont choisi tel ou tel prestataire/formateur (la pratique ne concerne pas seulement FileMaker... ce qui n'a rien de rassurant :()

Par delà le fait que cela est un de mes chevaux de bataille, je le vois comme un préjudice et une dévalorisation de l'outil, parce que le client n'est pas en mesure d'évaluer et d'apprécier le prix du travail fournis, encore moins la valeur de l'outil qu'il à dans les mains.

Ces conséquences, nous en sommes tous victimes, les développeurs indépendants, les prestataires de services, et bien sur l'éditeur du logiciel.

Voili, pour la petite précision.

Maxence, pointilleux ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Maxence, pointilleux ;)

J'avions bien compris Maxence, je voulais juste pas qu'il ne fut pris pour un mauvais racourci, surtout après avoir précisé que ni LaSource ni ABO n'avaient de numéros de formateur. Et je suis d'accord sur le fond de ce que tu exposes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le FMPUG, qui n'a absolument aucun lien avec FileMaker autre que ceux qui nous lient tous ici avec FMI, et qui s'adresse aux développeurs et aux utilisateurs.

Bonjour

Relisant les posts précedents, je trouve trés bien qu'il n'y ait pas de lien de dépendance entre FMI et FMPUG. Le fait de mélanger editeur et dévelopeurs/utilisateurs dans la même entité serait... Disons... Une mauvaise analise ralationelle. Entre de telles entités il faut qu'il y ait de la colaboration et excelentes relations mais aussi indépendance et une certaine "tension". :-)

Juste pour préciser.

Cordiais Saudações

Fausto

Share this post


Link to post
Share on other sites
(...)

Il en va donc de même pour les groupes d'utilisateurs FileMaker, ils cherchent tous à se rapprocher de la maison mère et d'y obtenir des informations, d'y avoir une influence pour les développements futurs FMPUG Features requests

Ils peuvent le faire par leur masse, mais plus généralement par la qualité de leur actions sur le terrain.

(...)

N'est-ce pas le fond du problème, pour autant que problème il y ait...

Les réunions d'utilisateurs initiées à Paris avaient, à mes yeux, comme objectif principal de faire connaissance avec d'autres utilisateurs, de mettre un visage, une voix sur un nom ou un pseudo, de partager des questions sur FMP, d'apprendre et d'échanger autour de cette application.

Je ne crois pas que ces réunions aient vocation à se rapprocher de la maison mère, sauf par l'insigne honneur que nous feraient des représentants de cette maison en y participant, même avec discrétion. Encore moins d'avoir une influence sur les développements futurs.

Nous ne parlons donc tout simplement pas de la même chose. Chacun ses ambitions. Je sais que de nombreux participants étaient aussi ravis de voir en vrai des Rémy, des Clem, des Ugo, des Fabrice (pardon pour ceux que j'oublie), mais aussi de connaître Amar, Madelaine, Cécilia (voire Maxence ;) )...

Le moteur de ces réunions est juste lié à l'intérêt des échanges, pas à une représentativité. J'ai pensé que le moteur pouvait être aussi lié aux intervenants, je n'en suis plus si sûr, même s'il est clair qu'il faut des gens pour traiter les thèmes retenus.

Lorsque nous disposons d'un lieu et d'une date, quel problème reste-t-il à résoudre si en plus il y a du monde intéressé par le thème... Je ne vois pas en quoi cela nous isole (et de qui ?)

Rodolphe se plaignait aujourd'hui du manque de réaction à son invitation à se regrouper à nouveau à Paris, c'est à mon avis le reflet de ces difficultés et de ce cap qu'aucun groupe non structuré ne sera capable de franchir. Cette invitation n'était même pas placée dans un endroit accessible du Forum, celui dédié justement au groupe d'utilisateurs. Je le conçois très bien, nous n'avons pas de structure formelle, pas d'animateur dédié, pas de programme, pas de calendrier précis, pas d'objectifs définis si ce n'est de se voir de façon conviviale, en envahissant ses propres locaux. Et nous sommes d'ailleurs sur ce point j'en suis convaincu, plusieurs, à désormais être gêné de squatter ainsi les lieux, et d'abuser de l'hospitalité du gamin scaphandrophone...

Je crois surtout en effet que cette invitation n'était pas bien placée. Je vais donc la relancer sur le bon fil... Le seul point qui me gênait sur le peu de réponses, c'est surtout le peu de réponses d'un membre de la collectivité capable de venir expliquer, démontrer... Car si ce n'est pas un cours, si ce n'est qu'un débat et un échange d'idées, il faut quand même que quelques participants soient suffisamment à l'aise sur le sujet pour répondre aux questions (le fameux organisateur dédié).

Mais il ne tient qu'à nous de l'organiser, je ne pense vraiment pas que ce soit lié à une cotisation auprès de qui que ce soit, simplement une question de bonne volonté entre nous...

Quand à squatter, tant que je propose d'organiser ces réunions, ce n'est pas du squatt, c'est la réponse positive à une invitation. Ne soyez donc pas gênés de me faire plaisir :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne crois pas que ces réunions aient vocation à se rapprocher de la maison mère, sauf par l'insigne honneur que nous feraient des représentants de cette maison en y participant, même avec discrétion. Encore moins d'avoir une influence sur les développements futurs.

Nous ne parlons donc tout simplement pas de la même chose. Chacun ses ambitions.

Non, elles n'avaient pas ces ambitions en effet. Nous ne parlons donc pas de la même chose, c'est entendu.

Je sais que de nombreux participants étaient aussi ravis de voir en vrai des Rémy, des Clem, des Ugo, des Fabrice (pardon pour ceux que j'oublie), mais aussi de connaître Amar, Madelaine, Cécilia (voire Maxence ;) )...

C'est très agréable, c'est certain. Et je pense qu'il faut maintenir cela, c'est ce qui a fait que nous nous connaissons tous. Passer le cap du pseudo, c'est quand même plus intéressant. L'Amicale du Forum, c'est une belle démarche il me semble, sans aucune espèce de médisance dans cela, bien au contraire.

J'aime à téléphoner à quelques uns d'entre vous pour aller boire un verre un soir en sortant de quelque part. C'est encore mieux si on peut se réunir à plusieurs. Nécessairement, on parlera de FileMaker aussi, éventuellement on sortira nos portables et on bidouillera, ça se termine souvent comme ça quand même si on a pas pris soin de le laisser soigneusement chez soi ;)

Je crois surtout en effet que cette invitation n'était pas bien placée. Je vais donc la relancer sur le bon fil... Le seul point qui me gênait sur le peu de réponses, c'est surtout le peu de réponses d'un membre de la collectivité capable de venir expliquer, démontrer...

Ben, c'est là un peu la limite du système de l'Amicale du Forum, vois-tu. Et de là qu'il faut partir pour définir les priorités et les objectifs. Même si demain Fabrice ou Clément se rendent disponibles pour l'occasion, il faudra à chaque fois trouver quelqu'un d'inspiré et de disponible, suffisamment motivé par sa démo ou son "exposé" pour y passer un peu de temps. Mais ce sera quand même souvent les mêmes, à moins de faire un programme, des ateliers, de fixer des objectifs et que demain, toi, après l'avoir préparé avec plusieurs, tu fasses la présentation parce que c'est ton tour.

C'est plus ça un Club d'Utilisateurs. Et je ne néglige toujous pas l'intérêt des réunions du FMBUG, et la convivialité que je peux y trouver, ce n'est pas l'objet du tout de mon propos. En tout cas, nul besoin de cotiser au FMPUG pour faire un FMBUG tel qu'il est aujourd'hui, je dirai même que pour se rapprocher de FileMaker, utiliser le mot BUG dedans tendrait à nous exclure plutôt ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben, c'est là un peu la limite du système de l'Amicale du Forum, vois-tu. Et de là qu'il faut partir pour définir les priorités et les objectifs.

Je ne comprends toujours pas en quoi cette limite est dépassée ou résolue par le fait d'être FMpug officiel en cotisant au niveau international. Ils vont envoyer un animateur si on en demande un ?

Même si demain Fabrice ou Clément se rendent disponibles pour l'occasion, il faudra à chaque fois trouver quelqu'un d'inspiré et de disponible, suffisamment motivé par sa démo ou son "exposé" pour y passer un peu de temps.
Idem, sans mauvaise volonté de ma part, quelle différence que le pug soit "officiel" ou pas ?
Mais ce sera quand même souvent les mêmes, à moins de faire un programme, des ateliers, de fixer des objectifs et que demain, toi, après l'avoir préparé avec plusieurs, tu fasses la présentation parce que c'est ton tour.

On tourne en rond ici.

En plus de fournir la salle il faut un programme et des objectifs ?

Qu'à cela ne tienne.

Objectifs : progresser en commun par le partage d'expériences entre utilisateurs de FileMaker Pro, dans une ambiance conviviale et sympathique.

Programme :

février -> les fonctions personnelles et les récursives (toutes expériences bienvenues, je veux bien animer la réunion après l'avoir préparée avec un çui qui veut bien m'aider, sinon on décortiquera ce qu'on a sous la main) - Lieu : Paris chez Demoniak, à partir de 19h30 le mercredi 21 (la date peut changer en fonction des souhaits de chacun)

Mars -> rendez-vous à la FMconf pour ceux qui y sont - Lieu : Lyon, le vendredi 23 mars, de 18h30 à 19h

Avril -> Relire ses développements, trucs et astuces pour des applications claires et lisibles, du graphe aux scripts en passant par les rubriques - lieu à fixer, date a priori mercredi 25 avril

Mai -> (sous réserve des présents à cause des ponts) évaluer son temps sur FMP et l'économiser, briques, méthode et ergonomie du développement - lieu à fixer, date a priori mercredi 30 mai

Juin -> avant les vacances des uns ou des autres, réunion de synthèse des utilisateurs de FMP, défintion des souhaits et du programme de rentrée.

Si besoin, on fixe une participation aux frais de 15 euros couvrant les dépenses de nourriture et boisson, le défraiement si nécessaire de l'intervenant, le reste allant à l'hôte qui héberge ou étant remis au pot de la prochaine réunion.

C'est plus ça un Club d'Utilisateurs. Et je ne néglige toujous pas l'intérêt des réunions du FMBUG, et la convivialité que je peux y trouver, ce n'est pas l'objet du tout de mon propos. En tout cas, nul besoin de cotiser au FMPUG pour faire un FMBUG tel qu'il est aujourd'hui, je dirai même que pour se rapprocher de FileMaker, utiliser le mot BUG dedans tendrait à nous exclure plutôt ;)

à l'épreuve des faits, sans animosité ni regret, le terme BUG n'a pas fait peur à grand monde. L'Amicale des Utilisateurs s'est déjà réunie trois fois, au plaisir de tous je pense.

Si le BUG fonctionne, combien de réunions du PUG depuis... depuis quand déjà ?

Je trouve dommage d'arriver à ce genre de discussion et de lire que tu ne te comptes plus dans les intervenants potentiels.

Moi aussi je me marre plus en faisant un poker avec mes potes. En plus je gagne du pognon. Mais j'ai aussi grand plaisir à échanger en vrai autour d'un verre sur des sujets filemakeriens, formalisés ou non. Peut-être parceque ce n'est pas mon métier... :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je trouve dommage d'arriver à ce genre de discussion et de lire que tu ne te comptes plus dans les intervenants potentiels.

Hola, tu as lu ça où ?

Les fonctions persos, c'est plutôt Steve et Clement, voilà ce que j'ai dit, puisque c'est au prochain programme ( "demain" ) :unsure:

S'il faut intervenir sur d'autres trucs, ya pas de souci.

Si j'ai dit autre chose qui t'a fâché, ben on a qu'à aller boire un verre, tiens. Tu m'appelles ? :rolleyes:

Ugo

PS : Pour rappel, la question de Fausto, c'était

Des avantages compétitives?

Nouvelles fonctionalités?

Réductions dans les prix?

Meilleure formation?

Appui coté marketing?

Quoi plus?

...A adherer à FSA, et/ou à un FMPUG ( ou par extension à un autre des groupes d'utilisateurs/développeurs existants )

Share this post


Link to post
Share on other sites
(...)

Si j'ai dit autre chose qui t'a fâché, ben on a qu'à aller boire un verre, tiens. Tu m'appelles ? :rolleyes:

(...)

et je ne suis tellement pas fâché que justement, on va aller boire un verre :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allons, allons

Pour amende vous devriez tous deux ( Ugo et Rodolf ) regarder le film "La Vie de Brian" trois fois. :-)

Je rigole, ne vous fachez pas! Ni même avec moi! Détendez-vous.

On dit dans certains milieux politiques de gauche que plus de trois personnes c'est une faction.

Il se peut que vos deux modéles organizationels ne soient pas entiérement coincidents, auquel cas, pourquoi pas s'organiser á deux niveaux?

On a bien inventé "l'Europe á deux vitesses" n'est-ce pas?

Seulement, assurez-vous que chacune des initiatives fonctionne.

Obs. La liste de questions que j'ai posté n'est pas restrictive.

Cordiais Saudações

Fausto

Share this post


Link to post
Share on other sites

Accordez moi de rester encore en retrait sur le fond du sujet ayant suscité ce vif débat.

Lorsque nous nous connaitons mieux, je vous montrerai peut être les cicatrices que m'ont

laissé les coups de fouet des empereurs qui nous gouvernent décrits par Fausto :rolleyes:

Mais pour l'heure, histoire de tenter de détendre l'ambiance,

http://video.google.fr/videoplay?docid=316...=genre%3Acomedy

Vous ne trouvez pas que ça ressemble à du FileMaker à certains égards ?

J'irais même jusqu'à trouver que ça ressemble à des exercices d'une certaine personne

que je ne prendrai pas le risque de nommer compte tenu du nombre de sympathisants

que j'ai pu lui dénombrer par ici :lol:

Nous nous associons donc au toast de réconciliation de la fâcherie qui n'en était en fait pas une.

Que de méandres pour se justifier à soi même que l'on est pas responsable de son statut d'ivrogne :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Accordez moi de rester encore en retrait sur le fond du sujet ayant suscité ce vif débat.

Lorsque nous nous connaitons mieux, je vous montrerai peut être les cicatrices que m'ont

laissé les coups de fouet des empereurs qui nous gouvernent décrits par Fausto :rolleyes:

Mais pour l'heure, histoire de tenter de détendre l'ambiance,

http://video.google.fr/videoplay?docid=316...=genre%3Acomedy

Vous ne trouvez pas que ça ressemble à du FileMaker à certains égards ?

J'irais même jusqu'à trouver que ça ressemble à des exercices d'une certaine personne

que je ne prendrai pas le risque de nommer compte tenu du nombre de sympathisants

que j'ai pu lui dénombrer par ici :lol:

Nous nous associons donc au toast de réconciliation de la fâcherie qui n'en était en fait pas une.

Que de méandres pour se justifier à soi même que l'on est pas responsable de son statut d'ivrogne :rolleyes:

Ben je rassure tout le monde, il n'y avait pas de fâcherie...et on est pas rentré tard à la finale - bien la première fois que ça m'arrive ça, c'est qu'il change notre Rodolphe ;) -

Bon, j'ai pas pu m'empêcher de me la peter sévère sur mes ultimes développements, je lui ai fait une conférence bien entendu, on ne change pas aussi vite et je suis fort connu pour ça. Mais il était attentif même s'il sert des whisky coke dans les coupes que j'utilise pour mon Café Liégois, et qu'il dose assez bien.

Bref, on a buggé à deux et c'était pas mal, passé le sujet FileMaker de causer de l'influence des bottes chez la Femme, des caleçons face aux slips Calvin Klein, et de moto pour finir. Bref, une virée mec comme elles se ressemblent toutes, si ce n'est que finalement on s'est fait la bise en arrivant et en partant, et que je suis rentré tôt ;)

Bon, je pense qu'on conduira d'autres débats ailleurs, finir comme ça, c'est très bien en fait et ça permet de se détendre.

Ciao et pas d'inquiétude, le fiston va bien, toujours si amical et Maman aussi, toujours si ambitieuse...et il n'y avait aucune fâcherie, juste une fâcheuse envie de boire un ou deux verres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ciao et pas d'inquiétude, le fiston va bien, toujours si amical et Maman aussi, toujours si ambitieuse...et il n'y avait aucune fâcherie, juste une fâcheuse envie de boire un ou deux verres.

Nous pouvons donc en conclure que vous n'êtes pas encore au point pour monter votre association de mâles fêteurs ;)

Maxence, Allumezzzz le feuuuu, allumezzzzz le feuuuuu, aaaaaallumezzzz le feuuu ! - Les Dieux du Gstaad helvète :P

Mais, moi j'aime ça quand ça fait ding ding di gue ding - Annie Cordie, extrait de Tata Yoyo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alleï, c'est mal nous connaître que de penser à fâcherie entre nous... ^_^

En fait on est rentré tard (22 heures je crois) au lieu du tôt habituel (4 heures), parceque Maman ne voulait plus de ouisky dans son coca après la sixième chope... :D

Amar, c'est quoi tes disponibilités pour le prochain BUG ? on l'organise pour toi ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais, je n'y pense pas ! voyons ;)

Amar, pas la peine de prévoir un Hotel ;)

Maxence, bonantandeur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bouge pas, j'appelle mon ami Wegener, je suis sûr qu'il pourra faire quelque chose.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De l'huile ...,

Je ne vais pas commenter l'nsemble du sujet qui du reste permet de clarifier les choses.

Mais chez FMI, clarifier connait pas. Leur nouveau modèle de communication c'est " Passe ton chemin, RAS". Ils ont d'ailleurs abandonner leur ancien nom "CLARIS", ha ha !

Les regroupements des individus animés par une passion ou une necessité commune fait tout simplement partie de la nature animale. On pourrait même démontrer qu'il s'agit là d'une des composantes de l'instinct de survie ! Mais il faudrait utilisé un autre outil que FM pour en écrire le script.

Je trouve par contre que FMI devrait communiquer à tous, sans différence de bourse ni d'armoiries, les orientations futures et surtout les promesses de certaines fonctionnalités ainsi que les délais. C'est parfois crucial pour le choix des outils dans le cadre d'un projet. La différence entre " il y a moyen... " et " c'est prévu pour le second trimestre" fait parfois pencher la balance.

Le nombre de développeurs sans NOM est TROP IMPORTANTE pour les laisser pour morts. FM serait moins connu sans eux.

Un excellent modèle de forum communiquant d'un éditeur est à consulter ici, http://www.awareim.com/phpBB2/index.php

Malheureusement en anglais uniquement, et pas sur FM !

A ciao et à A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

... sur le feu !

Juste une petite remarque par rapport à ta dernière intervention Théo ; moi-même, très modestement développeur, je sais pertinament qu'il est très difficile, voire pour ainsi dire impossible, de promettre ou plus simplement indiquer des délais de développement et de les tenir.

Et ce n'est pas une question de mauvaise foie ou même de mensonge, c'est simplement que la vie de l'entreprise est ainsi faite. Trop de contraintes que l'entrepreneur de peux maitriser, même avec la meilleur volonté du monde !

Alors nous faisons tous au mieux !

Je comprends donc que l'éditeur ne puisse s'engager sur des délais, même approximatifs ou simplement "indicatifs" surtout compte tenu de son pays d'origine où tout le monde fait des procès à tout le monde histoire d'obtenir des D&I en cela encourragé par des cabinets d'avocats spécialisés.

Et je ne te parle même pas de la veille concurrentielle... toujours à l'affut des nouveautés intéressantes chez les autres. Or, à ce niveau de maturité du logiciel qui nous intéresse particulièrement, chaque nouveauté donne un avantage concurrentiel certain.

Elles sont donc jalousement gardées jusqu'à leur implantation définitive dans la version commerciale.

Tu peux tjs te protéger en faisant signer des contrats d'info. privilégiées avec clause d'embargo à un cercle de privilégiés rémunérateurs, mais pas à l'ensemble d'une communauté informelle de clients, clients potentiels, prospects, clients relatifs ou non clients absolus.

Edited by Thierry Feltz

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...