Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu le plus aimé depuis le 24/02/2017 dans toutes les zones

  1. 3 j’aime
    Bonjour Toutes et Tous, Je suis ravie de vous annoncer ( enfin !! ) ( en ce qui me concerne ) la publication de FmDynamix et du premier module fmx_FunctionCalls.fmp12. Certain(e)s en connaissent l'historique ( L'importance de l'imbrication & la conférence en Avignon ) et d'autres le découvriront peut être. => Je vous laisse télécharger et visionner ma Vidéomonstration et regarder la page FmDynamix de mon Coin FileMaker le fichier à télécharger est en haut de la page (il est mieux de le regarder avant de voir les 2 autres !) Voilà, j'espère que tout fonctionnera correctement chez vous, et qu'il explique suffisamment l'histoire pour ne surtout pas le refaire ! J'espère une bonne découverte à vous, cela peut faire peut être germer des idées de modularité supplémentaire De mon coté, j'ai adopté et ça à le mérite d'exister. Agnès
  2. 2 j’aime
    Bonsoir, Je me permet de compléter ou de synthétiser car un code inaccessible a tendance à tuer toute tentative de compréhension ou de réflexion. Je n'ai jamais compris pourquoi Agnès cherche à ce point à expliquer un code incompréhensible par un autre qui l'est tout autant sinon plus, mais on la pardonne toujours FmDynamix est un projet qui comprend à ce jour 2 modules mais qui sera probablement amené à s’étoffer. L’objectif est de maximiser la ré-utilisabilité en apportant une dose de modularité. Le premier module, dont il est principalement question ici, concerne les fonctions personnalisées, et permet, pour simplifier, d’appeler une fonction personnalisée sans qu'elle soit stockée dans le fichier, le nombre de fonctions pouvant être appelé étant illimité, qu’elles soient récursives ou pas. Fini donc la pénible gestion des fonctions personnalisées, cette opération n'est conduite qu'une seule fois pour un ensemble de fichiers, sans nécessité de contrôler chaque fichier individuellement. Le défi consistait donc à trouver un algorithme qui permettait d’exécuter une fonction personnalisée, dont le nombre, mais aussi le type de paramètres, sont variable, au travers une seule fonction qui comprendrait à l'inverse un nombre fixe de paramètres. Concrètement, comment donc appeler au travers une seule et unique fonction des fonctions aussi différentes que : DateRange ( dStartDate; dEndDate ) DateRangeWithLimit ( dStartDate; dEndDate; nRangeLimit ) IsDateInRange ( dTestDate ; dLowerDate; dHigherDate ) calcEndDate ( dStartDate ; nNumberDays; bWeekendsTrueFalse ) Une fonction par définition comprend une formule et un ensemble de paramètres, et lorsqu’elle est exécutée on transmet les arguments en guise de paramètres. Pour rendre ceci possible il convenait de trouver le moyen d’évaluer le code fonctionnel d’une fonction personnalisée en injectant dynamiquement le nombre et le type d’arguments pour chaque paramètre attendu par ce même code fonctionnel. C’est à cet objectif que l’exercice l'importance de l'imbrication a servi, puisqu’il a donné lieu à une fonction, #load() qui se charge donc comme l’explique Agnès En effet, la fonction cfCall qui rend cette exécution possible comprend deux paramètres : ExpressionCode - Code fonctionnel/formule à évaluer, structurée selon une convention précise Parameters - Paramètres nécessaires à l'évaluation de la formule, assemblés en exploitant la fonction #load La fonction #load injecte donc les arguments pour chaque paramètre référencé dans le code d'exécution stocké au format texte dans le paramètre Expression de cfCall Il n'y a pas grand chose d'autre à comprendre, et surtout comme pour CustomList, pas besoin de comprendre le code de ces deux fonctions personnalisées pour pouvoir les utiliser. Dans la mesure où le code de la fonction doit être structuré selon une convention spécifique, vous trouverez un utilitaire dans le fichier qui se charge de transformer le code que vous aurez copié afin qu'il soit compatible. Il existe quelques exceptions qu'Agnès pourra décrire, mais elles sont rares. Au final, chaque fonction est chargée en variable et peut donc être appelée avec par exemple pour la fonction DateRange cfCall ( $$_DateRange ; #load( /*dStartDate*/ "" ) & #load( /*dEndDate*/ "" ) ) Précisions aussi que rien n'interdit de stocker des fonctions personnalisées tout de même dans votre fichier. Enfin, dans l'esprit collaboratif du projet FmDynamix, le module fmx_FunctionCalls, au-delà de la fonctionnalité elle-même, permet de stocker vos fonctions et de les partager au travers un outil dédié. C'est aussi en cela que la démarche peut être utile.
  3. 2 j’aime
    Pour les abonnés du fil de l'imbrication qui ne sont pas encore à la retraite ni noyés ....! FmDynamix, ayé c'est donc ici ! Reste plus qu'a prier pour que la prochaine conf soit à Tours Le fichier Démo fait pile poil 12 mn Agnès
  4. 1 j’aime
    Super ! merci pour cet update. Personnellement je suis bien content du nouveau comportement de la 15, mais j'ai justement un client que ça embête. Je vais pouvoir lui conseiller. Pour ceux qui passent par là et qui ne le savent pas, rappelons que sur Mac on peut défiler parmi les enregistrements avec la molette de la souris à condition de survoler le "widget" de navigation des enregistrements
  5. 1 j’aime
    Bonjour, Menu "Outils" -> Rapport sur la structure des bases de données. Le plus long étant de retrouver ses petits (pbs) dans la masse d'infos. générée.
  6. 1 j’aime
    Il est possible de naviguer par script entre les fenêtres ouvertes, mais pas avec l'action Activer enregistrement lié.
  7. 1 j’aime
    Bonjour Philippe, Alors, la partie "critères de recherche", c'est LA spécialité de mon client, depuis plus de 10 ans. Les "mots" dont je parle depuis le début sont en fait des expressions, bien travaillées, avec les opérateurs nécessaires. Par exemple, pour ne pas avoir un mot plus long que le mot recherché, mais commençant par lui, on utilise un simple "=", etc. On a des trucs spéciaux pour les mots composés, pour les pluriels, pour les erreurs d'orthographes fréquentes, etc. De ce côté-là, on est bon. C'est une des raisons pour lesquels un changement de technologie vers du "quelque-chose-autre-que-Filemaker", comme le soumettais Olivier, serait très compliqué à gérer. Quand à passer par un activer enregistrements liés à la place d'une recherche, j'ai déjà testé : on y gagne rien, car au fond, Filemaker doit faire exactement la même chose, trouver les enregistrement comportant telle ou telle ou telle valeur. J'ai vu des activer enregistrements liés prendre beaucoup-beaucoup de temps, alors que je n'ai jamais testé de le faire carrément sur 600 valeurs du même coup. En revanche, je reste très optimiste sur le report des mots clés dans une rubrique dédiée à la recherche, notre idée commune, que je pourrai peut-être tester la semaine prochaine...
  8. 1 j’aime
  9. 1 j’aime
    C 'est une façon de dire que c 'est du haut vol, et avant de sentir la sensation d’apesanteur (après avoir tout compris) il me faudra du temps. Mais comme je le disais, je m'y pencherai. Alors peut être bien que je pourrais te faire une introduction de "néophite"
  10. 1 j’aime
    Bonjour, Je ne sais pas s'il y a réellement lieu de s'effaroucher du script à produire… Voici l'AppleScript basique qui fonctionne chez moi. Pour infos ma version FMP Advanced est la v.12 (hélas) , les index des éléments UI ont peut-être changés dans les versions ultérieures Donc, à supposer que la fenêtre "Fichier/Gérer/Base de données…" affiche les rubriques de la table ciblée, que l'éditeur Applescript contient le script suivant … et que le traitement soit à effectuer sur TOUTES les rubriques… property myString : "0" # la chaîne à insérer entre les alphas et le premier caratère numérique tell application "System Events" tell process "FileMaker Pro Advanced" set it's frontmost to true tell tab group 1 of window 1 tell table 1 of scroll area 1 set i to count rows # on compte le nb de rubriques repeat with j from 1 to i tell row j select it # on active la rangée de la table delay 0.4 set currentName to get value of static text 1 # on récupère le nom de la rubrique my editFieldValue(currentName) # on appelle la fonction d'édition end tell end repeat end tell end tell end tell end tell on editFieldValue(var) set val to do shell script "echo " & var & " | sed -E 's/([A-Za-z]+)(.*)/\\1" & myString & "\\2/' " # on insert la chaîne entre alphas et numériques tell application "System Events" tell process "FileMaker Pro Advanced" set it's frontmost to true try tell tab group 1 of window 1 set value of text field 1 to val # on défini le nouveau nom de rubrique delay 0.4 click button 3 of it # on clique le bttn "Modifier" end tell on error beep # en cas d'erreur, juste un signal sonore pour permettre à la boucle principale de continuer. return end try end tell end tell end editFieldValue Rem: en fonction de la vélocité de votre processeur, jouer avec les valeurs numériques de la commande AS 'delay'.
  11. 1 j’aime
  12. 1 j’aime
    Bonjour, … juste pour affiner et préciser après vérification dans un terminal Windows … la commande finale qui doit être exécutée au final par le shell (commandée soit par un des deux cités plug-ins ou encore AppleScript ou CMD.exe) doit dans sa version minimale ressembler à: cd "c:/chemin/au/dossier parent/contenant/les images" && exiftool -keywords="motclé" "mon Image.jpg" rem: le(s) argument(s) du tag -keywords requièrent d'être encapsulés par des guillemets simples sous Mac et doubles sous Win. Un mot-clé ne contient PAS d'espace. l'emploi du tag -keywords= (sans le + ou le - précédent le signe égal) supprime l'intégralité des mots-clés existants pour le(s) remplacer par ceux fournis en arguments. on peut passer plusiers arguments à un unique tag -keywords à condition d'en préciser préalablement le séparateur de liste -sep: cd "c:/chemin/au/dossier parent/contenant/les images" && exiftool -sep "," -keywords="motclé1, motclé2, motclé_n" "mon Image.jpg" Le fait d'ajouter, modifier ou supprimer des métadonnées de l'image (ou film ou autre document ) entraîne par défaut la sauvegarde du document original au sein même du dossier (ex: image.jpg devient image.jpg_original). Pour empêcher la sauvegarde de l'original, il faut ajouter le tag -overwrite_original (en fait, ce tag ne fait que supprimer l'original): cd "c:/chemin/au/dossier parent/contenant/les images" && exiftool -overwrite_original -sep "," -keywords="motclé1, motclé2, motclé_n" "mon Image.jpg" Comme les actions utilisées ci-dessus génèrent une copie modifiée du document original, il est normal que l'horodatage de la date de création prennent l'horodatage de l'action de la commande. Afin de conserver l'horodatge du document original il convient d'employer l'argument -P (p majuscule!): cd "c:/chemin/au/dossier parent/contenant/les images" && exiftool -P -overwrite_original -sep "," -keywords="motclé1, motclé2, motclé_n" "mon Image.jpg" Autre info… tu peux aussi ajouter à ta commande des tags officiels (EXIF,IPTC, XMP) tel que -city pour indiquer une ville, -comment ou -description pour un commentaire/description (lignes multiples possibles), -copyright, -creator etc… et la liste des TAGS EXIF, IPTC et XMP est longue ! cd "c:/chemin/au/dossier parent/contenant/les images" && exiftool -P -overwrite_original -sep "," -keywords="motclé1, motclé2, motclé_n" -city="Noyal Chatillon" -creator="photo grave" "mon Image.jpg" Dans ton deuxième post, tu dis vouloir aussi pouvoir faire des traitements par lot…: cd "c:/chemin/au/dossier parent" && exiftool -P -overwrite_original -sep "," -keywords="motclé1, motclé2, motclé_n" -city="Noyal Chatillon" -creator="photo grave" "le nom du sous-dossier contenant les images à traiter" Si par example tu ne veux traiter que les fichiers jpg et png dans le dossier de destination, utilise le tag -ext pour définir chaque extension et eventuelles déclinaisons possibles…: cd "c:/chemin/au/dossier parent" && exiftool -ext JPG -ext JPEG -ext PNG -P -overwrite_original -sep "," -keywords="motclé1, motclé2, motclé_n" -city="Noyal Chatillon" -creator="photo grave" "le nom du sous-dossier contenant les images à traiter" ou encore: cd "c:/chemin/au/dossier à traiter" && exiftool -ext JPG -ext JPEG -ext PNG -P -overwrite_original -sep "," -keywords="motclé1, motclé2, motclé_n" -city="Noyal Chatillon" -creator="photo grave" .
  13. 1 j’aime
    Bonsoir, On peut imaginer un modèle "d'accueil" où la frappe des premières lettres du nom filtre les patients déjà existants dans une TE ou une recherche restreint la liste des patients. Si le patient existe, un clic sur la ligne correspondante ouvre sa fiche (ou une nouvelle consultation). S'il n'existe pas, un bouton permet de lancer la création de sa fiche.
  14. 1 j’aime
  15. 1 j’aime
    Aller c'est l'heure des résultats ! Oui, mon mdp est formatage, le compte Admin, et fonctionne en 12, ++ et -- Grâce au formatage, le rafraichissement est immédiat alors que mon calcul d'origine ne présageait rien de bon ! Je suis sincèrement ravie de voir que FileMaker m'épate encore pour ces bouts de petite choses En tout cas, j’exploite l'astuce et je ne me souviens pas l'avoir utilisée consciemment avant. Merci à tous d'avoir joué ! et bon week end Agnès
  16. 1 j’aime
    Le compte et le mdp par mp ? Merci Eric, et pour le mdp et pour la solution par contre, tu peux enlever l’œil qui ne sert à rien, l'autre suffit seul mais, c'est la même chose que j'ai fait dans le mien et qui pour moi ne fonctionnait pas en 11 qu'a tu mis en plus en 11 ? (....) ok..... honte à moi, ça marche très bien en 11, j'avais juste oublié de ne pas mémoriser le calcul Top Merci Eric !
  17. 1 j’aime
    Salut Thierry, tu veux simplement compter le nombre de spécialités distinctes, c'est ça ? Alors regarde du côte la fonction perso UniqueList d'Agnès.
  18. 1 j’aime
    En léger différé, en effet car la conférence est commencée depuis peu, je n’ai donc pas pu résister à l’envie de rédiger cette chronique pour sa diffusion avant dimanche ! Dans cette chronique, je vais vous apprendre à réaliser des listes de valeurs en cascade. Et pour fêter la FM Conférence de Nice, cette chronique sera un peu plus longue. Mais qu’est-ce que l’on nomme des listes de valeurs en cascade ? C’est ni plus ni moins que l’utilisation, au minimum, de deux listes de valeurs. on choisit un item à partir d’une première liste de valeurs ; on choisit un item à partir d’une deuxième liste de valeurs. Mais le contenu de la deuxième liste est conditionné au choix d’un item de la première liste. À quoi cela sert-il ? Les listes de valeurs en cascade, ou listes de valeurs conditionnelles, servent à limiter le nombre d’item d’une liste de valeurs et donc améliorer ce que l’on appelle « l’expérience utilisateur. » Prenons, par exemple, le cas de la liste des communes françaises. Il y en a 36 683 ! On ne va décemment pas afficher en une liste toutes ces communes, et pour cause : la liste sera trop longue pour l’utilisateur ; FileMaker Pro devra « télécharger » tout le contenu avant de l’afficher à l’écran, ce qui peut prendre un certain temps… Imaginons un instant que nous découpions la liste des communes françaises par département. Nous aurions alors une liste de 100 départements (en incluant les DOM), puis une liste plus réduite de communes. La liste des communes par département est certes plus petite, mais nous avons encore une longue liste : celle des départements. Imaginons maintenant que nous découpions la liste des départements par région. Nous aurions alors : une liste, réduite, des régions françaises ; une liste, réduite, des départements par région ; une liste, réduite, des communes par département. Cela signifie que l’utilisateur devra, avant de sélectionner une commune, de choisir une région, puis un département de cette région, et enfin une commune de ce département. Cela peut paraître plus fastidieux, mais en réalité, l’utilisateur va se retrouver en face de listes très courtes, donc très rapide à utiliser. Nous allons donc voir la réalisation de ce type de listes de valeurs en cascade. Pour info, ceux qui souhaitent récupérer la liste des régions, départements et communes françaises, vous pouvez les télécharger à partir du site web de l’INSEE (http;//www.insee.fr). Réalisation des listes de valeurs en cascade Première étape, ajouter une table dans votre fichier, que je nommerai REGIONS contenant trois rubriques de type texte : Région, Département, Ville. Deuxième étape, ajouter trois rubriques dans la table où s’effectuera la saisie : Région, Département, Ville. Réalisation de la première liste de valeurs La première liste de valeurs à créer est celle des régions. Elle est très simple, c’est une liste de valeurs qui reprend le contenu de la rubrique Région de l’occurrence de table RÉGIONS. Pour savoir ce qu’est une occurrence de table, je vous renvoie vers ma chronique de la semaine dernière. Pour la réalisation de cette première liste de valeur, il faut suivre la procédure suivante : Choisir l’article de menu Fichier > Gérer > Listes de valeurs… ; Cliquer sur le bouton Créer… ; Nommer la liste, par exemple « Liste des régions », et sélectionner l’option Utiliser les valeurs de ; Choisir dans le menu local Utiliser les valeurs de la première rubr. l’occurrence de table RÉGIONS et dans la liste sélectionner la rubrique Région ; Cliquer sur le bouton OK ; Cliquer sur le bouton OK pour refermer la définition de la liste de valeurs ; Cliquer sur le bouton OK pour quitter la fenêtre des listes de valeurs. Pour utiliser cette liste de valeur : Activer le modèle contenant les rubriques de l’occurrence de table TABLE SAISIE ; Choisir l’article de menu Affichage > Mode Modèle ; Double-cliquer sur la rubrique Région ; Choisir dans le menu local Affichage comme, l’item Liste déroulante, puis sélectionner le menu local Afficher les valeurs de la liste l’item Liste des régions ; Cliquer sur le bouton OK ; Choisir l’article de menu Affichage > Mode Utilisation. Réalisation de la deuxième liste de valeurs : celle des départements Cette liste dépendra de ce que l’utilisateur à sélectionné à partir de la liste des régions. Une fois que l’utilisateur a sélectionné la région à partir de la première liste de valeurs, le nom de la région est donc stocké dans la rubrique Région de l’occurrence de table TABLE SAISIE. Nous souhaitons alors la liste des départements liés à la région sélectionnée. Nous allons alors créer un lien, mais avant nous allons créer une occurrence de la table RÉGIONS. DÉPARTEMENTS et RÉGIONS sont deux occurrences de la même table RÉGIONS. Nous allons dans un premier temps créer l’occurrence de table DÉPARTEMENTS : Choisir l’article de menu Fichier > Gérer > Base de données… ; Choisir l’onglet Liens ; Cliquer sur le premier bouton en bas à gauche de la fenêtre (représentation d’une table avec un plus vert) ; Dans la fenêtre Spécifier une table, sélectionner la table RÉGIONS ; Dans le champs Nom remplacer le nom de l’occurrence RÉGIONS 2 par, par exemple, DÉPARTEMENTS ; Cliquer sur le bouton OK. Une fois la création de l’occurrence terminée, créer le lien entre les deux occurrences TABLE SAISIE et DÉPARTEMENTS : relier la rubrique Région de l’occurrence TABLE SAISIE à la rubrique Région de l’occurrence DÉPARTEMENTS. Ce lien ne servira qu’à la définition de la liste de valeurs des départements par région. Pour la création de cette liste de valeurs : Choisir l’article de menu Fichier > Gérer > Listes de valeurs… ; Cliquer sur le bouton Créer… ; Nommer la liste, par exemple « Liste des départements par région », et sélectionner l’option Utiliser les valeurs de ; Choisir dans le menu local Utiliser les valeurs de la première rubr. l’occurrence de table DÉPARTEMENTS et dans la liste sélectionner la rubrique Département ; Sélectionner l’option Inclure uniquement les valeurs liées à partir de, et choisir dans le menu local l’occurrence TABLE SAISIE ; Cliquer sur le bouton OK ; Cliquer sur le bouton OK pour refermer la définition de la liste de valeurs ; Cliquer sur le bouton OK pour quitter la fenêtre des listes de valeurs. Pour utiliser cette liste de valeur : Activer le modèle contenant les rubriques de l’occurrence de table TABLE SAISIE ; Choisir l’article de menu Affichage > Mode Modèle ; Double-cliquer sur la rubrique Département ; Choisir dans le menu local Affichage comme, l’item Liste déroulante, puis sélectionner le menu local Afficher les valeurs de la liste l’item Liste des départements par région ; Cliquer sur le bouton OK ; Choisir l’article de menu Affichage > Mode Utilisation. Réalisation de la troisième liste de valeurs : celle des villes Cette liste dépendra de ce que l’utilisateur à sélectionné à partir de la liste des régions puis de la liste des départements. Une fois que l’utilisateur a sélectionné le département à partir de la deuxième liste de valeurs, le nom du département est donc stocké dans la rubrique Département de l’occurrence de table TABLE SAISIE. Nous souhaitons alors la liste des villes liés au département sélectionné. Nous allons alors créer un lien, mais avant nous allons créer, une nouvelle fois, une occurrence de la table RÉGIONS. VILLES, DÉPARTEMENTS et RÉGIONS sont trois occurrences de la même table RÉGIONS. Nous allons dans un premier temps créer l’occurrence de table VILLES : Choisir l’article de menu Fichier > Gérer > Base de données… ; Choisir l’onglet Liens ; Cliquer sur le premier bouton en bas à gauche de la fenêtre (représentation d’une table avec un plus vert) ; Dans la fenêtre Spécifier une table, sélectionner la table RÉGIONS ; Dans le champs Nom remplacer le nom de l’occurrence RÉGIONS 2 par, par exemple, VILLES ; Cliquer sur le bouton OK. Une fois la création de l’occurrence terminée, créer le lien entre les deux occurrences TABLE SAISIE et VILLES : relier la rubrique Département de l’occurrence TABLE SAISIE à la rubrique Département de l’occurrence VILLES. Ce lien ne servira qu’à la définition de la liste de valeurs des villes par département. Pour la création de cette liste de valeurs : Choisir l’article de menu Fichier > Gérer > Listes de valeurs… ; Cliquer sur le bouton Créer… ; Nommer la liste, par exemple « Liste des villes par département », et sélectionner l’option Utiliser les valeurs de ; Choisir dans le menu local Utiliser les valeurs de la première rubr. l’occurrence de table VILLES et dans la liste sélectionner la rubrique Ville ; Sélectionner l’option Inclure uniquement les valeurs liées à partir de, et choisir dans le menu local l’occurrence TABLE SAISIE ; Cliquer sur le bouton OK ; Cliquer sur le bouton OK pour refermer la définition de la liste de valeurs ; Cliquer sur le bouton OK pour quitter la fenêtre des listes de valeurs. Pour utiliser cette liste de valeur : Activer le modèle contenant les rubriques de l’occurrence de table TABLE SAISIE ; Choisir l’article de menu Affichage > Mode Modèle ; Double-cliquer sur la rubrique Ville ; Choisir dans le menu local Affichage comme, l’item Liste déroulante, puis sélectionner le menu local Afficher les valeurs de la liste l’item Liste des villes par département ; Cliquer sur le bouton OK ; Choisir l’article de menu Affichage > Mode Utilisation. Le truc et astuce… Maintenant, la cerise sur la gâteau ! Nous venons de créer trois listes, pour trois rubriques, mais on peut imaginer que seule la rubrique Ville soit utile et que le rubriques Région et Département ne doivent pas apparaître à l’écran. Et bien, nous allons utiliser une astuce aussi vieille que FileMaker Pro 3 ! Mettons nous en mode Modèle. Nous avons actuellement les trois rubriques, les unes au dessus des autres : Nous allons les superposer : Et là, on s’aperçoit que le fond des trois rubriques est transparent. Nous allons alors fixer le fond à l’aide des motifs de fond des objets, présent dans la zone d’état et sélectionner le fond opaque (carré noir sur carré blanc) : Vous pouvez maintenant superposer complètement les trois rubriques : Si l’utilisateur, ou vous même, utiliser la touche de tabulation pour passer de rubrique en rubrique, pas de problème, les trois listes de valeurs apparaîtrons dans l’ordre : régions, départements puis villes. Mais quid de l’utilisateur qui cliquerait directement sur la rubrique Ville. Il faut absolument passer par la liste de valeurs des régions associée à la rubrique Régions. Et bien transformons la rubrique Ville en bouton : Choisir l’article de menu Mode > Mode Modèle ; Sélectionner la rubrique Ville ; Choisir l’article de menu Format > Configuration du bouton… ; Sélectionner l’action Activer rubrique, puis sélectionner l’option Activer rubrique cible et sélectionner la rubrique Région et valider en cliquant sur le bouton OK ; Valider la définition du bouton en validant sur le bouton OK ; Choisir l’article de menu Mode > Mode Utilisation. Et deuxième cerise… Et comme je suis très gourmand, je vous propose le fichier FileMaker en téléchargement, il inclut dans la table RÉGIONS la liste de toutes les communes françaises avec leur département et leur région administrative. C’est tout pour aujourd’hui… En attendant la digestion complète de cette chronique, un peu de repos et je vous retrouve la semaine prochaine pour un nouveau billet. Je remercie toutes celles et tous ceux qui me lisent et qui m’ont très chaleureusement remercié ici à Nice. Avec une dédicace spéciale pour nos amis québécois.
  19. 1 j’aime
    Bonjour Michel, Il faut utiliser : Gérer->Sécurité->Compte->Jeu de Privilèges->Enregistrements->Base de Données XX->Affichage : Là on choisit "Limité" au lieu de "Oui". Puis on indique une condition, exemple la rubrique Créateur est rempli par le texte "Utiisateur1", ou autre exemple : De cette façon, le jeu de privilèges sélectionné ne pourra afficher que les fiches (enregistrements) qui n'ont pas la valeur "x" dans la "Rubrique 1".
  20. 1 j’aime
    Bonjour, Tu as donc un modèle basé sur la table A dans laquelle il y a une TE basée sur une table B. Ton script, à partir du modèle de la table A sera alors qqchose comme : Activer enregistrements liés [seulement les enregistrements liés, avec un modèle basé sur la table B] Exporter les enregistrements au format excel Activer modèle [Modèle d'origine]
  21. 1 j’aime
    Nom du fichier: Liste des Villes, Départements et régions françaises Contributeur: djulot Fichier soumis: 02 juil. 2015 Catégorie du fichier: Technique Compatibilité FileMaker: FileMaker ProVersion application: v12+ Fichier au format .fmp12 de la liste des communes françaises avec le nom du département et de la région. Cliquez ici pour télécharger ce fichier
  22. 1 j’aime
    Dans quel contexte s'inscrit ton projet ? Tu scannes des factures papier reçues pour obtenir une image PDF ? tu génères des factures en PDF à partir de FileMaker ou autre logiciel ? L'idée est simplement d'éviter d'envoyer du papier par la poste à ton comptable qui n'est pas dans tes locaux ? Tu pourrais importer tes PDF dans une base FileMaker dans une rubrique conteneur et faire une sorte de GED (date, nom du fournisseur, montant, nature de la depense, etc...) Ainsi, plus besoin de nommer le fichier, son nom reste celui original (scan001.pdf, scan002.pedf, etc...) Et tu envoies la base au comptable (ou tu la partages en réseau distant avec FMS). Pour chaque "piece" en PDF, une rubrique "case a cocher" permet au comptable d'indiquer qu'il a comptabilise la piece (et accessoirement de ne pas la comptabiliser 2 fois) Apres, on peut s'amuser un peu et commencer a piquer un peu de boulot au comptable (pour réduire ses honoraires) : faire un système de génération semi-automatique d'écritures comptables : on enregistre dans une table des "modèles" d'écritures, que l'on associe aux nom des fournisseurs. En "voyant" le PDF a l'écran, il ne reste plus dans FileMaker qu'a choisir le fournisseur (1 clic), le modèle d'écriture (2e clic), la date tu l'as deja indiquée, le HT et hop : 2 ou 3 enregistrements (si TVA) génères dans une table que l'on exporte pour un import direct dans le logiciel de compta.... Cela revient à fabriquer son propre outil de compta (avec la GED qui associe le PDF de la piece justificative), le "vrai" logiciel de compta ne servant que de deversoir final pour présentation de la compta "officielle" puisqu'il faut que la compta soit tenue dans un logiciel "agréé" par l'administration fiscale.
  23. 1 j’aime
    Bonjour, Voici un exemple de solution avec des filtres dans les tables externes. bien à toi, Tanguy FiltreVentes.fp7 FiltreVentes.fp7